Under the Pole – Underwater Polar Expeditions

We are very happy to announce that MaxSea has recently developed a new partnership with French expedition ‘Under the Pole‘. By providing our navigation software to this great organization, we are able to contribute in some way to the fantastic research that they carry out.

What is Under the Pole?

Under the Pole carries out a series of underwater polar expeditions to explore the polar environment. Their aim is to increase scientific knowledge of the poles.

Each time they carry out a new expedition, they build up more knowledge that is added to the existing data base. Each expedition is also considered a preparation for the next one.

Lucas Santucci - Under The Pole - 2014
Lucas Santucci of Under The Pole, using MaxSea TimeZero software in 2014

What have they done so far?

From March to May, 2010, Under the Pole carried out an expedition to the North Pole, which lasted for 45 days.

Cold Weather Sailing Guide

During this trip, they studied the icecap in the middle of the Arctic Ocean, and led a unique submarine exploration under extreme conditions.

Exploring the North Pole in 2010
Exploring the North Pole in 2010

In January 2014, Under the Pole have began an expedition to West and North Greenland, which will last for 22 months altogether, and is being dubbed “Part II”.

This is a continuation of the study carried out at the North Pole. This time they will focus on the submarine environment between the pole and the polar circle.

Greenland Expedition
Greenland Expedition

What’s next?

In 2016, they will move to the other hemisphere and will lead an expedition to Antarctica.

We wish Under the Pole all the best in these exciting and enlightening expeditions!

.


The Arctic is a victim of climate warming.

A fascinating world is disappearing.

Some species living there are threatened of extinction.

Many of them have not yet been observed.


 

Download the free MaxSea guide: Cold Weather Sailing

Cool pictures of La Solidaire du Chocolat 2012 festivities

La Solidaire du Chocolat transatlantic race started 10 days ago after many festivities in the area surrounding the port of Saint Nazaire in France.

As an official supplier, we are lucky to receive exclusive pictures from the organisers.

In these, you will feel the warm reception from the public of the numerous concerts, parades and other activities; enjoy the particular atmosphere brought by mexican dancers, chefs and artists; and the gorgeous pics of the Port and the race start:


Follow La Solidaire du Chocolat 2012 on Facebook and get all the informations about our partners on MaxSea International Facebook Page.

MaxSea official supplier of Normandy Sailing Week 2012

Once again, MaxSea International is happy to be one of the official suppliers of the 2012 edition of Normandy Sailing Week 2012.

Normandy Sailing Week 2011 - Boat

For this 7th edition, that is going to take place in Le Havre from June 8th to 10th, MaxSea provided the event with MaxSea TimeZero maritime navigation software, charts and a Routing module, to be used by the race direction.

Normandy Sailing Week 2011 - Le Havre

Last year, the event featured 4 days of races, 112 participants, 106 yachts ranked, 89 races launched across 11 series, 3 race zones in a single day, split between 4 different fleets, harbor courses, one long coastal course around the Seine Bay and one offshore course for the M34s.

Normandy Sailing Week 2011 - Competitors

Follow the event at: www.normandy-week.com

Follow MaxSea Official Facebook Page for more news about our company and partners: www.facebook.com/maxseainternational

If you want to know more about MaxSea TimeZero Software range, please visit us at: http://www.maxsea.com/time_zero_range

La Solitaire du Figaro 2011 : Un amour de Solitaire

Jérémie Beyou (BPI) : « C’est un truc de fou, un truc génial. C’est une ambiance sur l’eau, à terre, que tu ne connais nulle part ailleurs. Des gens comme Claire de Crépy à terre, Jacques Caraës, le Docteur Chauve en mer, c’est de l’or en barre. La Solitaire du Figaro est extraordinaire, c’est MA course préférée. Il y a des épreuves plus prestigieuses, différentes mais celle-là, c’est MA course de cœur. »

Fabien Delahaye (Port de Caen Ouistreham) : « Cette course est dure car il y a quatre étapes, qu’il faut les enchaîner et gérer son état de fatigue pendant tout ce temps. C’est la seule course dans le genre où il y a autant de bateaux sur l’eau. On enchaîne le côtier, le large, le grand large, c’est super intéressant. J’aime tout. La confrontation sportive, les paysages que l’on croise. On a vu des super couchers de soleil, on a vu des baleines, on est passé dans les orages et par tous les temps. Tu passes de l’été à l’hiver, au printemps….C’est peut-être pour ça aussi qu’on fait ça. » Continue reading

La Solitaire du Figaro 2011 : Le double effet Beyou

Cet été, Jérémie Beyou avait le mental et les tripes pour tour rafler ou presque : trois des quatre étapes plus le général. Il entre aujourd’hui dans le petit sérail des doubles vainqueurs de La Solitaire, au sommet d’un podium qui récompense la jeunesse talentueuse et décomplexée (Fabien Delahaye) mais aussi l’expérience et la régularité (Erwan Tabarly). En bizuth, Morgan Lagravière, 24 ans a été impressionnant. Voici les déclarations de ces quatre lauréats interviewés dès leur arrivée à Dieppe.

34 minutes et 43 secondes c’est le temps d’avance de Jérémie Beyou (BPI) cumulé sur quatre étapes devant un jeune blondin doué et ambitieux. 34 minutes et 43 secondes d’éternité pour entrer à 35 ans dans l’histoire de La Solitaire du Figaro aux côtés des doubles vainqueurs de l’épreuve Le Cléac’h, Troussel, Vidal, Gahinet, Cornou et Le Baud. Cet été, le skipper de BPI a dominé son monde, mentalement et physiquement. Et sa victoire s’est imposée à tous comme une évidence, jusque dans les derniers mètres, sous les grains de Dieppe où il grille la politesse à Paul Meilhat (Macif 2011) pour 12 secondes à peine. Comme Armel Le Cléach en 2010, il enlève trois des quatre étapes de cette édition 2011 et n’était pas très loin de faire le carton plein. Continue reading

La Solitaire du Figaro 2011 : Jérémie Beyou wins in Dieppe and is crowned king of the Solitaire du Figaro 2011

Today, Wednesday at 12:49:01 Jérémie Beyou crossed the line first to win the fourth and final leg from Les Sables d’Olonne to Dieppe. By finishing in Dieppe ahead of the rest of the fleet, and scoring his third consecutive victory, BPI’s skipper Jérémie Beyou was crowned overall winner of the 2011 Solitaire du Figaro, an edition he dominated from the outset. This win means he joins the exclusive club of double winners of the event.

The BPI skipper covered the 437 miles in 72 hours, 37 minutes and 1 second. It was one of the closest finishes ever for the race, with four boats flying past the line in a little more than 30 seconds. Second place went to Paul Meilhat (Macif 2011) just 12 seconds later, third to Fabien Delahaye (Port de Caen Ouistreham) 28 seconds after the winner and fourth to Erwan Tabarly (Nacarat) at within 35 seconds. Continue reading

La Solitaire du Figaro 2011 : Jérémie Beyou remet ça aux Sables d’Olonne !

Ce mercredi 17 août à 8 heures 39 minutes et 20 secondes, après le passage à l’aube d’un orage spectaculaire, Jérémie Beyou est le premier à franchir la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne. Le skipper de BPI a mis 2 jours, 20 heures 39 minutes et 20 secondes pour parcourir les 477 milles de cette troisième étape de précision, taillée à sa mesure. Sa vitesse moyenne est de 6,95 nœuds. Derrière, une terrible bagarre a animé les débats au sein d’une poignée de poursuivants qui n’ont jamais quitté le sillage de BPI. Fabien Delahaye (Port de Caen Ouistreham) s’empare finalement de la deuxième place devant Erwan Tabarly (Nacarat). Après son succès en Irlande il y a une semaine, c’est la deuxième victoire d’étape d’affilée pour Jérémie qui enfonce un peu plus le clou au classement général provisoire de cette 42e Solitaire du Figaro.

Jérémie Beyou a pris les commandes de la course dès la première nuit en mer d’Irlande, grâce à une trajectoire aux petits oignons dans le long bord de reaching vers la pointe de la Cornouaille. Rapide, sûr de ses placements dans cette étape sans grandes options stratégiques, Jérémie n’a ensuite plus jamais été inquiété, inspirant même l’admiration parmi ses adversaires. Dans les remous de BPI, la bagarre fut intense entre une poignée de coureurs dont Erwan Tabarly (Nacarat), Fabien Delahaye (Port de Caen Ouistreham), Nicolas Lunven (Generali), Thierry Chabagny (Gedimat) ou Jean-Pierre Nicol (Bernard Controls). Mais seuls les deux premiers ont réussi à concrétiser en montant sur le podium. La journée d’hier sous spi le long des côtes bretonnes et cette nuit entre Belle Ile et Yeu, ont pas mal rebattu les cartes avec un avantage pour les concurrents ayant évolué plus près de terre. Continue reading

La Solitaire du Figaro 2011 : Vers un final tout en ruse et en finesse

 
La troisième et avant dernière étape de La Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire devrait connaître son dénouement aux Sables d’Olonne demain mercredi aux alentours de midi. Pour l’instant, alors que les marins naviguent sous spi à la latitude des Glénan, c’est une course d’orfèvres et de gagne-petit qui se trame. Depuis 50 heures, tout se joue sur des pouillems et sur la capacité à aller vite. Un exercice de précision dans lequel Jérémie Beyou excelle. Le skipper de BPI tient la tête depuis plus de deux jours… mais pour combien de temps ? A moins d’un mille de son bleu sillon, Erwan Tabarly (Nacarat), Fabien Delahaye (Port de Caen Ouistreham), Thierry Chabagny (Gedimat), Jean-Pierre Nicol (Bernard Controls) et quelques autres, sont lancés à ses trousses et espèrent la mistoufle cette nuit lorsque le vent anticyclonique va basculer au Nord-Est… Continue reading

La Solitaire du Figaro 2011 : Beyou dans l’Eire du temps

Jérémie Beyou (BPI) réalise une superbe opération en remportant la deuxième étape de La Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire : après deux jours et 17 heures de mer et avec plus de 40 minutes d’avance sur le vainqueur de la première étape Fabien Delahaye, le skipper breton fait le break au classement général et prend l’ascendant sur ses concurrents. Nicolas Lunven s’adjuge la deuxième place grâce à une superbe fin de parcours…

A mi-parcours de la 42ème édition, La Solitaire du Figaro prend un nouveau visage car les écarts au classement général cumulé établissent une nouvelle hiérarchie et surtout créent des deltas qui rendent les deux manches suivantes extrêmement ouvertes. Car il reste 905 milles en deux étapes pour départager les 46 solitaires encore en course. Jérémie Beyou (BPI) en s’imposant en Irlande a pris une bonne option sur le podium final ! Le skipper breton déjà vainqueur de trois étapes depuis sa première participation en 1997, sait que statistiquement pour se hisser au plus haut des marches, il vaut mieux grappiller du temps sur chaque manche que de faire un gros coup qui peut faire plonger dans les abysses du classement. Continue reading

La Solitaire du Figaro 2011 : Jérémie Beyou winner and overall leader in Dún Laoghaire

The 2005 Solitaire du Figaro champion crossed the finish line Dún Laoghaire not only to win the second leg but take the overall lead in the four-stage sailing race. Nicolas Lunven, the 2009 champion was second with Adrien Hardy, who won the stage to Ireland in 2010, third. Morgan Lagravière, was top rookie in 6th. The first of the four British sailors, Phil Sharp, was 23rd, just over an hour behind the leader.

The pewter grey skies cleared briefly to let some bright sun through to spotlight the first Figaro on the horizon and reveal the breakaway leader of the 46 solo sailors competing on the second of four legs that make up La Solitaire du Figaro race. The second leg, 440 miles from Caen to Dún Laoghaire close to Dublin on the East coast of Ireland, set off last Sunday and took just over 65 hours for the winner to complete. Jérémie Beyou (BPI), blew his spinnaker in the shifty breeze just a couple of miles from the finish, but had been surfing downwind at a blistering average of 14 knots, whilst keeping a close eye on his pursuers as he helmed his boat to victory at 10:15 in the morning. The successful and experienced French solo sailor, averaged 6.7 knots over the 65 hours and 25 minutes and 16 seconds. He was both jubilant and exhausted upon arrival. Continue reading