LaSolitaire du Figaro 2011 – Les retombées presse de l’édition

La 42ème édition de La Solitaire du Figaro réunissait un plateau comprenant des navigateurs confirmés mais aussi de nouvelles figures montantes de la course au large. Avec 3 victoires d’étape, Jérémie Beyou (BPI) s’est brillamment imposé devant le jeune Fabien Delahaye (Port de Caen Ouistreham) et Erwan Tabarly (Nacarat). Avec 6 skippers étrangers, La Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire s’ouvre un peu plus tous les ans vers l’international. Pendant plus d’un mois, les 47 concurrents ont retenu l’attention du grand public, des médias francophones et internationaux.

Des conditions météorologiques très variées, un parcours original proposant beaucoup de côtier, avec une prédominance en Manche ont rythmé l’été des Solitaires ! Avec une bataille très serrée tout au long des 1 647 milles, les 47 concurrents ont maintenu le suspense jusqu’au bout de cette 42e édition. Continue reading

Advertisements

La Solitaire du Figaro 2011 : Un amour de Solitaire

Jérémie Beyou (BPI) : « C’est un truc de fou, un truc génial. C’est une ambiance sur l’eau, à terre, que tu ne connais nulle part ailleurs. Des gens comme Claire de Crépy à terre, Jacques Caraës, le Docteur Chauve en mer, c’est de l’or en barre. La Solitaire du Figaro est extraordinaire, c’est MA course préférée. Il y a des épreuves plus prestigieuses, différentes mais celle-là, c’est MA course de cœur. »

Fabien Delahaye (Port de Caen Ouistreham) : « Cette course est dure car il y a quatre étapes, qu’il faut les enchaîner et gérer son état de fatigue pendant tout ce temps. C’est la seule course dans le genre où il y a autant de bateaux sur l’eau. On enchaîne le côtier, le large, le grand large, c’est super intéressant. J’aime tout. La confrontation sportive, les paysages que l’on croise. On a vu des super couchers de soleil, on a vu des baleines, on est passé dans les orages et par tous les temps. Tu passes de l’été à l’hiver, au printemps….C’est peut-être pour ça aussi qu’on fait ça. » Continue reading

La Solitaire du Figaro 2011 : Le double effet Beyou

Cet été, Jérémie Beyou avait le mental et les tripes pour tour rafler ou presque : trois des quatre étapes plus le général. Il entre aujourd’hui dans le petit sérail des doubles vainqueurs de La Solitaire, au sommet d’un podium qui récompense la jeunesse talentueuse et décomplexée (Fabien Delahaye) mais aussi l’expérience et la régularité (Erwan Tabarly). En bizuth, Morgan Lagravière, 24 ans a été impressionnant. Voici les déclarations de ces quatre lauréats interviewés dès leur arrivée à Dieppe.

34 minutes et 43 secondes c’est le temps d’avance de Jérémie Beyou (BPI) cumulé sur quatre étapes devant un jeune blondin doué et ambitieux. 34 minutes et 43 secondes d’éternité pour entrer à 35 ans dans l’histoire de La Solitaire du Figaro aux côtés des doubles vainqueurs de l’épreuve Le Cléac’h, Troussel, Vidal, Gahinet, Cornou et Le Baud. Cet été, le skipper de BPI a dominé son monde, mentalement et physiquement. Et sa victoire s’est imposée à tous comme une évidence, jusque dans les derniers mètres, sous les grains de Dieppe où il grille la politesse à Paul Meilhat (Macif 2011) pour 12 secondes à peine. Comme Armel Le Cléach en 2010, il enlève trois des quatre étapes de cette édition 2011 et n’était pas très loin de faire le carton plein. Continue reading

La Solitaire du Figaro 2011 : Jérémie Beyou remet ça aux Sables d’Olonne !

Ce mercredi 17 août à 8 heures 39 minutes et 20 secondes, après le passage à l’aube d’un orage spectaculaire, Jérémie Beyou est le premier à franchir la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne. Le skipper de BPI a mis 2 jours, 20 heures 39 minutes et 20 secondes pour parcourir les 477 milles de cette troisième étape de précision, taillée à sa mesure. Sa vitesse moyenne est de 6,95 nœuds. Derrière, une terrible bagarre a animé les débats au sein d’une poignée de poursuivants qui n’ont jamais quitté le sillage de BPI. Fabien Delahaye (Port de Caen Ouistreham) s’empare finalement de la deuxième place devant Erwan Tabarly (Nacarat). Après son succès en Irlande il y a une semaine, c’est la deuxième victoire d’étape d’affilée pour Jérémie qui enfonce un peu plus le clou au classement général provisoire de cette 42e Solitaire du Figaro.

Jérémie Beyou a pris les commandes de la course dès la première nuit en mer d’Irlande, grâce à une trajectoire aux petits oignons dans le long bord de reaching vers la pointe de la Cornouaille. Rapide, sûr de ses placements dans cette étape sans grandes options stratégiques, Jérémie n’a ensuite plus jamais été inquiété, inspirant même l’admiration parmi ses adversaires. Dans les remous de BPI, la bagarre fut intense entre une poignée de coureurs dont Erwan Tabarly (Nacarat), Fabien Delahaye (Port de Caen Ouistreham), Nicolas Lunven (Generali), Thierry Chabagny (Gedimat) ou Jean-Pierre Nicol (Bernard Controls). Mais seuls les deux premiers ont réussi à concrétiser en montant sur le podium. La journée d’hier sous spi le long des côtes bretonnes et cette nuit entre Belle Ile et Yeu, ont pas mal rebattu les cartes avec un avantage pour les concurrents ayant évolué plus près de terre. Continue reading

La Solitaire du Figaro 2011 : Vers un final tout en ruse et en finesse

 
La troisième et avant dernière étape de La Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire devrait connaître son dénouement aux Sables d’Olonne demain mercredi aux alentours de midi. Pour l’instant, alors que les marins naviguent sous spi à la latitude des Glénan, c’est une course d’orfèvres et de gagne-petit qui se trame. Depuis 50 heures, tout se joue sur des pouillems et sur la capacité à aller vite. Un exercice de précision dans lequel Jérémie Beyou excelle. Le skipper de BPI tient la tête depuis plus de deux jours… mais pour combien de temps ? A moins d’un mille de son bleu sillon, Erwan Tabarly (Nacarat), Fabien Delahaye (Port de Caen Ouistreham), Thierry Chabagny (Gedimat), Jean-Pierre Nicol (Bernard Controls) et quelques autres, sont lancés à ses trousses et espèrent la mistoufle cette nuit lorsque le vent anticyclonique va basculer au Nord-Est… Continue reading

La Solitaire du Figaro 2011 : Beyou dans l’Eire du temps

Jérémie Beyou (BPI) réalise une superbe opération en remportant la deuxième étape de La Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire : après deux jours et 17 heures de mer et avec plus de 40 minutes d’avance sur le vainqueur de la première étape Fabien Delahaye, le skipper breton fait le break au classement général et prend l’ascendant sur ses concurrents. Nicolas Lunven s’adjuge la deuxième place grâce à une superbe fin de parcours…

A mi-parcours de la 42ème édition, La Solitaire du Figaro prend un nouveau visage car les écarts au classement général cumulé établissent une nouvelle hiérarchie et surtout créent des deltas qui rendent les deux manches suivantes extrêmement ouvertes. Car il reste 905 milles en deux étapes pour départager les 46 solitaires encore en course. Jérémie Beyou (BPI) en s’imposant en Irlande a pris une bonne option sur le podium final ! Le skipper breton déjà vainqueur de trois étapes depuis sa première participation en 1997, sait que statistiquement pour se hisser au plus haut des marches, il vaut mieux grappiller du temps sur chaque manche que de faire un gros coup qui peut faire plonger dans les abysses du classement. Continue reading

Quelques mots de notre partenaire Isabelle Joschke

Bonjour à tous,

En pleine préparation de la Solitaire du Figaro qui partira ce dimanche de Perros-Guirec, je vous écris un petit mot pour vous donner quelques nouvelles de ma saison 2011.

Après le retrait de Synergie cet hiver, il m’a été difficile de trouver un budget complet pour participer une quatrième fois aux courses du circuit Figaro Bénéteau. Grâce au soutien des Galettes St-Michel, ainsi que de mes partenaires Julbo, Panasonic, Distinxion, Plastimo, Maxsea et VOR, que je remercie pour leur fidélité, j’ai néanmoins décidé de participer à cette Solitaire du Figaro pour laquelle je me suis préparée et entraînée toute l’année. Continue reading