Lors d’une Transatlantique, le passage des Alizées est-il toujours le meilleur ?

Nous avons vu dans l’article sur l’optimisation des routages avec Diego de Miguel que pour réaliser une Transatlantique, la route plongeant au sud pour rattraper les Alizées était privilégiée. Nous vous rappelons que pour calculer la meilleure route possible, le module routage TIMEZERO prend en compte le style de navigation, les polaires de vitesse du voilier et les données météorologiques. Selon la période de l’année et les prévisions récupérées, l’algorithme peut calculer un itinéraire différent.

Dans cet article, nous allons voir que la route proposée par notre Ambassadeur passant par le sud et les Alizées n’est pas forcément optimale. Dans certains cas, on peut être amené à entamer la traverser au nord sur l’orthodromie, avant de rejoindre les Alizées !


Pour ce faire, nous avons décidé de vous montrer deux cas de figures différents. Nous avons réalisé un tracé entre les îles Canaries et la Martinique. Deux routages ont été réalisés à des périodes différentes. Aucun changement n’a été fait au niveau des réglages du routage (disponible dans le menu TIMEZERO > Routage). C’est-à-dire que les forces maximales et minimales de la force du vent et que les hauteurs maximales et minimales de vagues sont identiques pour les deux routages. De même pour les polaires de vitesses utilisées qui sont similaires. On part donc du principe que le style de navigation est strictement le même. Nous allons nous pencher sur les prévisions météorologiques récupérées à deux moments différents pour effectuer notre comparaison.

 

1) Transatlantique en passant par la route des Alizées :

Dans le premier cas, le relevé météorologique a été effectué le samedi 14 avril pour une date de départ le même jour, à 07h02 :

Date de départ de la route sud dans le tableau « Détail de la Route »

Lorsque l’on lance un routage, le logiciel TIMEZERO nous propose de passer sur la route des Alizées, c’est à dire de longer la côte mauritanienne sans pour autant descendre jusqu’au Cap Vert. Au niveau du Cap Blanc, la route indique de prendre à l’ouest jusqu’à la moitié de l’océan Atlantique :

Simulation du routage passant sur la route des Alizées dans le logiciel TIMEZERO

Dans le tableau « Détail de la Route », toutes les informations relatives à votre traversée sont affichées. Avec ce cas de figure de route vers le sud, le logiciel nous propose de passer par 77 waypoints. A chaque fois, des détails comme la vitesse, la distance, l’ETA (temps estimé pour atteindre le prochain waypoint), TTG (temps pour parcourir le segment de route) … sont affichés.

Sur la dernière ligne, le tableau nous indique que, selon les prévisions et le calcul effectué par l’algorithme TIMEZERO, nous devrions atteindre la Martinique le dimanche 29 avril à 20h52. En passant par cette route, notre Transatlantique durera 15 jours et 14 heures :

Date d’arrivée de la route sud dans le tableau « Détail de la Route »

 


2) Transatlantique en passant par le nord :

Dans ce second cas, nous avons téléchargé nos données météorologiques le mercredi 18 avril pour un départ à 10h04 :

Date de départ de la route nord dans le tableau « Détail de la Route »

 Seul cinq jours séparent nos deux départs et pourtant, comme on peut le voir dans la simulation ci-dessous, les routes proposées par le logiciel TIMEZERO sont assez différentes :

Simulation du routage passant par le nord dans le logiciel TIMEZERO

En fonction des vents, pressions, vagues et courants, le routage nous indique qu’il faudra changer de cap vers l’ouest au bout du deuxième jour de navigation. Après 9 jours en mer, il faudra alors mettre le cap au sud pour rejoindre la Martinique, notre destination.

D’après le tableau « Détail de la Route », nous indiquent que notre route est composée de 57 waypoints. La dernière ligne du tableau affiche une date d’arrivée prévue le mercredi 02 mai à 07h13, soit un durée totale 13 jours et 21 heures :

Date d’arrivée de la route nord dans le tableau « Détail de la Route »

En comparaison avec un départ quatre jours plus tard, celle passant par le nord est plus rapide avec 2 jours de navigation en moins !


Dans cet exemple, nous voyons clairement qu’en fonction des données météorologiques, le routage TIMEZERO peut créer des itinéraires distincts pour une même route. La route qui passe par la route des Alizées, présentée par notre Ambassadeur Diego de Miguel dans nos précédents articles, n’est pas toujours optimale. En effet, dans notre étude de cas la route par le nord nous fait gagner 2 jours de navigation sur 2 semaines de traversée !

Pour la petite anecdote, la route nord n’est pas sans rappeler celle effectuée par Christophe Colomb lors de son premier voyage en 1492. C’est lors de ses traversées suivantes que l’explorateur emprunta des routes plus au sud, notamment durant son deuxième voyage en 1493. Comme on peut le voir sur l’image ci-dessous, il emprunta la même route des Alizées que Diego de Miguel, 525 ans plus tard !

Routes de Christophe Colomb

 

Route de Diego de Miguel

Pour plus d’information sur le module Routage TIMEZERO et son fonctionnement, nous vous invitons à regarder le tutoriel vidéo disponible ici. Des renseignements complémentaires sont également disponibles sur notre site Internet TIMEZERO.

Enfin, si vous souhaitez suivre l’actualité de Diego de Miguel et en savoir plus sur son projet, visitez son site Internet ou suivez-le sur Facebook.

Advertisements