Vendée Globe 2016-2017 – Introduction et décryptage

Ça y est, le jour J est enfin arrivé ! Après quatre années d’attente, la nouvelle édition du Vendée Globe a démarré dimanche dernier, le 06 novembre 2016. Depuis bientôt 30 ans, l’aventure fait toujours autant rêver : un tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance ! C’est le défi que ce sont lancés les 29 navigateurs qui se sont présentés sur la grille de départ de cette course hors du commun.

logo_vendee_globe

Dans ce premier article, nous vous proposons une session de révision pour cette nouvelle édition. Rétrospective, parcours, liste des partcipants,… on vous décrypte tout ce qu’il faut savoir sur le Vendée Globe 2016-2017 !


Présentation :

C’est en 1989 que la première édition du Vendée Globe voit le jour ! Philippe Jeantot, navigateur et fondateur de la compétition, décide de créer la seule course à la voile autour du monde, en solitaire, sans escale et sans assistance.

Au départ des Sables d’Olonne – port de commerce, de pêche et de plaisance située dans le département de la Vendée en France – cette course que l’on nomme également l’Everest des mers est devenue un rendez-vous mythique. Tout les quatre ans, les meilleurs skippers du globe se confrontent aux froids glacials, vagues démesurées et bourrasques imprévisibles qui jonchent ce long parcours. Depuis sa création 53 % des participants ont pu terminer la course, témoignant de la difficulté de l’épreuve !

Correspondant à la circonférence de la terre, soit 40 075 kilomètres, le trajet du Vendée Globe est considérable. Lors de la première édition le 26 novembre 1989, la course aura durée plus de trois mois. C’est en 2013 que le jeune François Gabart bat le record de l’épreuve avec un tour du monde bouclé en 78 j et 2 h. Aura-t-on droit à un nouveau record cette année ?


Le parcours:

vendee-globe-map

1) Départ depuis les Sables d’Olonne.

2) Passage du Golfe de Gascogne, connu pour ses tempêtes et surtout son trafic maritime dense.

3) Une fois l’océan Atlantique Nord traversé, cap au sud afin d’atteindre la zone des Alizés (vents régulier inter-tropicaux soufflant d’est en ouest).

4) Contour de l’anticyclone de Ste Hélène pour profiter des vents portants et ainsi atteindre l’océan Indien.
Entrée des quarantièmes rugissants (latitudes situées entre les 40e et 50e parallèles dans l’hémisphère sud) caractérisée par des vents et des vagues puissants en raison de l’absence de terres pour les freiner.

5, 6, 7) Longue traversée entre les océans Indien et Pacifique, avec notamment le passage de trois caps mythiques: le Cap de Bonne Espérance, le Cap Leeuwin et le Cap Horn.

8) Pour la seconde et dernière fois, il faudra traverser le Pot au Noir avant de pouvoir contourner l’anticyclone des Açores et arriver enfin aux Sables d’Olonne.


Les participants :

1

2


Nouveauté :

La grande nouveauté de cette édition 2016-2017 du Vendée Globe est l’apparition de foils sur certains bateaux. Sur les 29 navigateurs ont pris place sur la grille du départ, sept d’entre eux ont un monocoque équipé de cette innovation technologique.

Les foils, qu’est-ce que c’est ?

Les foils sont composés de trois parties :

  • le shaft (la partie la plus longue qui rentre et sort de la coque),
  • le plan porteur (la partie incurvée)
  • le tip (la partie droite) qui sert de plan antidérive.

Lors de vents importants, ils permettent de déjauger le bateau comme si celui-ci était plus léger et donc d’augmenter sa vitesse.

les-foils-de-maitre-coq-r-1680-1200

On pourrait alors se dire que les performances des bateaux présentés sur la grille de départ sont inégales, or ce n’est pas tout à fait le cas ! En effet, cette nouvelle « expérience » technologique comporte des inconnues et il faut savoir que les IMOCA 60 traditionnels sont déjà optimisés. Il faut également souligner le fait que ce sont les bateaux classiques qui ont gagné toutes les épreuves depuis l’édition 2012-2013. Alors que le meilleur gagne !


Le saviez-vous ?

  • 31 jours et 6 heures, c’est le temps gagné sur le parcours de la compétition en l’espace de 23 ans.
  • 53 % c’est le taux moyen d’abandon sur le Vendée Globe depuis sa création.
  • 80 / 90 décibels, c’est le niveau sonore moyen permanent à l’intérieur d’un monocoque, soit l’équivalent d’une rue animée à fort trafic.
  • 20 000 € par mois, c’est le montant moyen que coûtent les communications à bord avec 50 % dédié à la météo et 50 % pour l’envoi d’ images.
  • 40 tonnes, c’est l’effort que le vérin de quille peut supporter.

Routage interdit !

Comme stipulé clairement dans le règlement du Vendée Globe, le routage est interdit ! Pour créer la meilleure route, les skippers reçoivent via internet des fichiers météos plusieurs fois par jour qu’il faut ensuite analyser et intégrer dans leurs prévisions. Fusionnés avec les données personnelles du bateau, comme par exemple la vitesse en fonction des voiles utilisées, il est alors possible de créer son propre routage.

Même si aujourd’hui toutes les analyses sont faites sur ordinateur, il arrive que les skippers doivent utiliser des cartes papiers. Comme le participant Arnaud Boissières qui possède à son bord une carte papier du tour de l’Antarctique. Ou encore le skipper de Bureau Vallée Louis Burton qui, lors de la dernière Transat Jacques-Vabres, avait dû utiliser une carte papier en raison d’une panne d’électricité sur son bateau.

Tous les IMOCA 60 qui ont pris le départ du Vendée Globe 2016-2017 utilisent des technologies de pointe pour organiser leur traversée. Toutefois, être capable de lire et de travailler une carte papier est fondamentale et il faut être paré à toute éventualité.

Équipé du meilleur logiciel de navigation maritime et en possession des dernières cartes papiers, savez-vous précisément ce qu’elles vous indiquent ? À travers notre guide gratuit, nous vous proposons de découvrir les 5 éléments essentiels qui composent une carte de navigation maritime en cliquant ici ou sur l’image ci-dessous :

1

Advertisements