Retour sur la Transat Québec – Saint-Malo édition 2016

Les rives de Québec et de Lévis offrent un point de vue spectaculaire pour le départ de course au large. Aucune autre course propose d’admirer des bateaux de compétitions dans un tel cadre naturel. En effet, durant la première journée le public peut se déplacer le long du rivage et suivre la progression de la flotte avant qu’elle n’atteigne l’Atlantique Nord.

2La distance à parcourir est d’environ 3 000 miles nautiques (soit 5 365 kilomètres) dont 376 nm sur le Saint Laurent.


Class40 :

3

Le Class40 est devenu rapidement l’une des catégories de bateau de course la plus intéressante et compétitive depuis son lancement en 2004. Née d’un projet commun entre designers, navigateurs et constructeurs, l’idée était de créer un monocoque inférieur à 40 pieds à la fois facile à construire et respectueux des règles de compétition. Les Class40 ont désormais leur propre classe dans trois des plus grandes Transat internationales : Transat Jacques Vabre, la Route de Rhum et Québec – Saint-Malo.


Ambassadeurs TIMEZERO :

5

Lors de l’édition 2016, deux ambassadeurs TIMEZERO ont participé à la Transat Québec – Saint-Malo. Malheureusement, ayant rencontré des problèmes techniques la team Bleu Voile Océanique avait dû se retirer de la compétition. Toutefois, ils étaient présents sur la grille de départ en 2012 où ils avaient bouclé la traversée en 13 jours, 14 heures et 8 secondes.

Lors de la Foire de la Voile qui a eu lieu à Québec le 5 novembre dernier, nous avons échangé avec les membres de l’équipe Bleu Voile Océanique. Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, Alain Molimard (à gauche de l’image) proposait des démonstrations sur le module Routage Météo pour TZ Professional v3. Le Routage Météo développé par MaxSea est le premier outil qui vous propose la meilleure route en fonction des éléments météo, des courants, des caractéristiques de votre embarcation et de votre propre style de navigation. Conscients de sa fiabilité, beaucoup de skippers professionnels utilisent régulièrement cette technologie à bord de leurs voiliers.

Pour plus d’informations sur notre module et la planification avancée des routes, visitez notre page internet dédiée :

plus-informations

Toutefois, Isabelle Joschke n’a pas connu le même sort que celui de Bleu Voile Océanique en 2016. En effet, à bord du Generali Horizon Mixité la skippeuse professionnelle a terminé sur le podium en décrochant une deuxième place. Il est important de noter que lors de sa traversée, le Class40 de l’Ambassadrice TIMEZERO n’a pas eu besoin de consommer de carburants fossiles. Equipé de panneaux solaires et d’un hydro-générateur, le bateau a pu s’auto-suffire en électricité pendant 12 jours. En plus d’être une référence dans le monde de la compétition maritime, Isabelle Joschke développe et propose des solutions écoresponsables afin de préserver les océans.