Traversée Reykjavík – Brest en catamaran – Partie 1

Notre Ambassadeur Adrien Boudin a récemment complété le voyage Islande – France à bord de son superbe catamaran, le Kata Lind, entièrement construit de ses propres mains !

_MG_0145 (4)
Kata Lind sur le départ

Depuis 20 ans déjà, Adrien utilise notre logiciel et grâce à ses nombreuses années d’expérience en navigation, il connaît chaque fonctionnalité de TIMEZERO sur le bout des doigts. Dans cet article, il nous décrit son voyage entre l’Islande et Brest avec notamment sa traversée du « rail infâme » (le passage des bateaux de servitude).

« C’est avec une immense joie que je vais vous raconter la traversée entre l’Islande et la France avec le Kata Lind, bateau que j’ai fabriqué et qui a vaincu sans difficulté l’Atlantique Nord. » A.B.

La préparation


La traversée commence par le choix de la fenêtre météo optimale. Cette année, en juin et juillet, l’Atlantique Nord est encore balayé par des dépressions successives, comme en hiver. Heureusement elles sont moins creuses qu’en période hivernale, mais elles apportent des vents à plus de 40N tout de même. Le but est de choisir une fenêtre météo qui nous évitera un tel traitement.

Il faut alors partir une fois la dépression passée, ce qui nous donnera un vent secteur nord et donc portant. Pour éviter des vents trop forts et arriver avant la dépression suivante, il vaut mieux ne pas être trop près du cœur non plus.

module routage
Module Routage Météo dans TIMEZERO

Pour préparer le voyage, la comparaison de plusieurs sites météo me permet d’étudier l’Atlantique Nord dans les moindres détails.

Pour cela j’utilise TIMEZERO qui s’avère très pratique. Le logiciel s’occupe de télécharger tout seul les fichiers GRIB et l’affichage est parfait. Il est ensuite possible de gérer les réglages comme on le souhaite avec un affichage des prévisions météo jusqu’à 16 jours. La pluie, vagues, vents, pressions et nuages sont affichés en couleurs, flèche ou ligne, au choix. L’ensemble de ces données peut être manipulé avec la barre de temps, le tout avec une très grande simplicité.
Il ne manque qu’une seule chose pour que le module météo de TIMEZERO soit parfait : avoir la possibilité de télécharger et d’afficher le modèle américain et le modèle européen simultanément. TIMEZERO utilise le modèle américain et il n’est pas possible de comparer les deux plus grandes agences météo de la terre.

Donc tous les jours je regarde la météo principalement sur TIMEZERO. Entre deux dépressions, je fais tourner les routages qui me confirment que ça ne passe pas. Les dépressions me laissent moins de quatre jours pour faire les 900NM qui séparent l’Islande de l’Irlande. C’est trop juste ! Le mois de juin passe, mais début juillet une fenêtre de six jours se présente. Il faut théoriquement cinq jours pour faire le trajet et le routage le confirme. C’est juste, mais ça se tente !

En raison d’un vent faible à moyen, la navigation devrait donc se faire au portant.
Et il ne faut pas traîner !
En effet, il faut passer le Fastnet ou bien s’abriter en Irlande avant la dépression suivante qui amènera plus de 30N annoncés (soit 40N véritablement) en plein dans le nez. À l’arrivée, le vent mollira franchement et donc ralentira le bateau.

Direction l’Irlande


Les dauphins ont fait de notre expédition un voyage majestueux.
Les dauphins ont fait de notre expédition un voyage majestueux.

La décision de partir est prise. Le premier jour, tout se passe bien avec plus de 200NM avalés sans forcer, tout au pilote automatique. Les dauphins et les baleines m’accompagnent. J’en toucherai même un de la main, pendu à la patte d’oie située à l’avant de mon catamaran. Il fait beau, c’est super. Que du bonheur !

Largement sous toilé (2 ris dans 20N de vent) et sans forcer, Kata Lind va plus vite que la polaire que j’ai choisi dans TIMEZERO, un Fountaine Pajot équivalent en taille. Je suis bien content.

Afin d’éviter des zones sans vent au sud de l’Islande qui évoluent dans le temps, je réactualise le routage tous les jours. Cependant, la route est somme toute très directe. Grâce au coefficient que l’on peut assigner à la polaire, j’applique du 130% pour être bon. Kata Lind fait maintenant une route très similaire au routage proposé par TIMEZERO.

Le Phare du Fastnet


Le Phare du Fastnet
Le Phare du Fastnet

Arrivée au Fastnet en moins de cinq jours. La navigation s’est très bien passée, rythmée par les dauphins, baleines et les bons repas pris autour de la table.
La météo est calée et elle est tout à fait juste. Les vents, force et direction (toujours un peu plus fort qu’annoncé, mais ça on le sait) et même la couverture nuageuse coïncide.

Le passage du phare se fait dans le beau temps et on en profite ! Avec de bonnes conditions météo, je décide de continuer directement vers la France, sans m’arrêter en Irlande.

Je suis surpris de n’avoir croisé qu’un seul bateau pendant ces cinq jours de navigation. Même pas un bateau de pêche, rien. Je ferai finalement route avec un voilier au large du Fastnet après avoir croisé deux bateaux de pêche irlandais. Malheureusement ce voilier ne naviguant que sous génois seul, il ne restera pas longtemps à mes côtés ne pouvant suivre le Kata Lind. Dommage…

La traversée du « rail infâme »


Cargo dans le rail au large de Brest
Cargo dans le rail au large de Brest

Après deux jours de navigation sans histoire, l’arrivée en France. Mais d’abord il faut traverser le fameux rail des cargos. Approchant de Brest, il faut donc traverser cette zone à Ouessant. Je décide alors de traverser la zone à la fin de la nuit, au lever du soleil.

Je comprends maintenant toutes ces histoires autour du rail. Le rail des cargos est impressionnant, les bateaux sont les uns derrières les autres. Il est très difficile de voir à quelle distance ces bateaux se trouvent de nous. Sans le savoir, je croiserai des bateaux entre 100m et 355m de long.
De plus, leur vitesse est aussi variée qu’impressionnante. Certains se promènent à 10N quand d’autres courent à plus de 23N. Il est donc difficile de savoir si l’on va en croiser devant, derrière, de loin ou de près.

Prochainement…


Dans le prochain article, nous allons découvrir la suite du trajet d’Adrien Boudin : sa traverser du rail, l’Armada à Brest et son voyage à La Rochelle.

TIMEZERO est un logiciel qui s’adresse à tous ceux qui naviguent sur un bateau à voile. Son Module Routage Météo calcule l’itinéraire de navigation optimal basé sur les prévisions météorologiques, les courants et les polaires de votre bateau ainsi que votre propre style de navigation.

Le Module Routage Météo est disponible pour TZ Navigator v3 et TZ Professional v3.

page_produit