Le cas Vestas Wind : Comment ont-ils pu commettre cette erreur ?

Lors de la deuxième étape de la course Volvo Ocean Race (Le Cap – Abu Dhabi) en 2014, l’un des bateaux participant a subi un accident surprenant sur l’atoll de Saint Brandon. Comment un équipage de skippers professionnels confirmés a-t-il pu commettre une si grosse erreur de navigation ?

vesta boat crash
Image du Vestas Wind après l’accident

Comme décrit dans le rapport de course, le capitaine a décidé d’emprunter une route entre les bancs de sable, pensant que la profondeur minimale serait de 50 mètres. Finalement le bateau et son équipage s’approcheront beaucoup trop près de l’écueil. Et au beau milieu de la nuit, impossible de scruter l’état de la mer !

Malheureusement, il était déjà trop tard et l’inévitable arriva ! Naviguant à une vitesse de 19N le bateau de 65 pieds s’échoua sur le récif après avoir raclé le fond sur une longueur de 50 mètres. Grâce à l’expérience du capitaine, l’équipage a suivi toutes les procédures de sécurité avant de quitter le navire au petit matin.
Finalement, les dégâts ne seront que matériel. L’arrière du bateau a été complètement détruit pendant le crash et il ne reste désormais plus qu’une épave irréparable gisant sur le sable.

Pour remporter une course de ce type, la prise de risque fait partie intégrante de ce sport. Cependant, en raison des vents qui régnaient, du fait de ne pas avoir préalablement établi une cartographie précise de la zone et surtout du fait de ne pas être équipé d’un logiciel proposant une planification de route sécurisée, le bateau a terminé sa course en plein milieu d’un récif.

Découvrez ci-dessous la vidéo du crash prise par la caméra embarquée :


La technologie TIMEZERO est équipée d’un système avancé de planification de route sécurisée et d’un cône anti-échouage (déclenchement d’une alarme en temps réel) pour limiter au maximum les risques de s’échouer et éviter les scénarios catastrophes comme celui du VO65 de la Team Vestas Wind.
Nous fournissons également des cartes Vecteur C-Maps et Navionics afin de vous équiper et vous assurer une navigation dans les meilleures conditions.

vestas wind

Nous avons décidé d’examiner plus en détail ce cas de figure particulier en utilisant un nouvel outil disponible dans TZ Navigator v3 et TZ Professional v3. Le Module de routage sécurisé, complémentaire à notre système de routage traditionnel, permet de créer des routes en prenant en compte la profondeur des fonds marins.

Sur la carte ci-dessous, nous avons géo-localisé la position du Vestas Wind VO 65  la nuit du crash, représentée par le point jaune. Les zones à risques sont recouvertes de croix (X) et parsemées d’épaves (+).
Comme le témoigne l’image ci-dessous, TIMEZERO indique très clairement qu’il n’est pas possible de créer une route au travers de cette zone (encadré rouge) :

L’affichage sur l’écran est clair : cette zone n’est pas navigable !
L’affichage sur l’écran est clair : cette zone n’est pas navigable !

Le logiciel TIMEZERO indique, par le marquage en rouge pointillé dans l’image ci-dessous, que le bateau est entré dans le récif alors qu’il y avait un risque important.

TZ red route
Route prise par la Team Vestas Wind.

Nous décidons alors de créer une route avec le Module de routage sécurisé avec une marge d’erreur définie à 15 pieds. Le Module propose une route sécurisée (en vert) qui passe près du récif mais ne le traverse pas.

TZ green route
Route sécurisée proposé par le Module de routage inclus dans TIMEZERO

Que vous soyez un skippeur professionnel ou bien un navigateur amateur, il faut toujours inclure une marge d’erreur dans vos prévisions et vos navigations. Même équipé de la dernière version du logiciel TIMEZERO avec toutes les cartes à jour, il faut toujours naviguer avec la plus grande prudence !

Découvrez toutes les informations disponibles sur TZ Navigator v3, TZ Professional v3 et le Module de routage sécurisé sur notre page produit dédiée à chaque solution :

tz3 tzp3
Advertisements