La plus grande réserve naturelle protégée au monde voit le jour à Hawaii

Avant de quitter la Maison Blanche, Barack Obama annonce la création de la plus grande réserve naturelle marine du monde à Hawaii, un projet qui lui tenait particulièrement à cœur. Établie il y a une dizaine d’années par le président Georges W. Bush, la zone va considérablement s’élargir pour recouvrir 1,51 million de km2 sur une large portion de l’océan Pacifique. Aujourd’hui, ce monument national est constitué de 7 000 espèces marines parmi lesquelles des baleines, albatros, dauphins, tortues ou encore des phoques moines.

cm1
Capture d’écran du logiciel Coastal Monitoring avec, en jaune, la nouvelle zone protégée de Papahānaumokuākea.

Inscrit au Patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis 2010, le monument national marin de Papahānaumokuākea va désormais jouir d’une formidable protection ayant pour but de contrôler et bannir toutes les activités commerciales liées à la pêche et à l’extraction de minerai jugées illégales. Seul l’exploitation de ressources dans un but scientifique ou culturel ainsi que la pêche récréative sont autorisées. C’est tout un écosystème qui va pouvoir enfin se régénérer !

animals

Surveillance du monument national marin de Papahānaumokuākea :

Faire de cette région la réserve naturelle la plus importante au monde est un exploit en soi, mais le plus dur reste à faire. En effet, contrôler et superviser une surface si conséquente demande des ressources et des moyens considérables.
Sachant qu’il s’agit d’une zone de pêche fructueuse et relativement vulnérable, quel plan va mettre en place le gouvernement américain pour protéger une telle superficie ?

Les menaces :

  • Protéger une population marine constituée de 7 000 espèces
  • Préserver un écosystème victime d’activités néfastes : ancrage illégal par exemple
  • Gérer l’ensemble des frontières, surtout lorsque la surface à contrôler est conséquente
  • Établir un filtrage efficace et ciblé du trafic maritime

Les solutions :

Systèmes de radars

Aujourd’hui les nouvelles technologies permettent de mener à bien des missions de contrôle poussées. Avec l’aide de systèmes de radars avancés positionnés dans des lieux stratégiques (sur une île ou sur un bateau par exemple), les garde-côtes peuvent avoir une couverture totale de la zone à surveiller. Sans la mise en place d’une telle stratégie, impossible pour les garde-côtes d’arrêter les navires illégaux entrant dans la surface.

L’identification AIS

L’AIS (Automatic Identification System) est un outil puissant permettant de connaître le positionnement et l’identification des navires. Tous les bateaux professionnels doivent être équipé de ce système et ils ont pour obligation de les connecter à chaque sortie en mer. Il est alors possible de récolter des données sur la position, la vitesse, le cap et le MMSI (Numéro d’identité associé à une immatriculation unique) de chaque bateau observé.

Pour contrôler tous les navires approchant d’une zone, le logiciel TZ Coastal Monitoring représente une solution complète, il peut afficher jusqu’à 1 000 cibles AIS en simultané et à n’importe quel moment.

TZ Costal Monitoring, l’allié dans la protection de zones sensibles

TZ Coastal Monitoring s’appuie sur la technologie TIMEZERO, également appliquée aux logiciels dédiés à la navigation des professionnels et plaisanciers. Cet outil est développé pour contrôler et gérer des zones géographiques côtières. Il prend en compte notamment les deux technologies les plus utilisées pour la surveillance de zone de navigation : radar et AIS.

Un élément primordial pour superviser des zones protégées comme celle de Papahānaumokuākea, est de pouvoir anticiper les allées et venues des navires qui entrent et sortent d’une surface. TZ Coastal Monitoring permet de créer facilement des périmètres et de mettre en place des systèmes d’alertes pour les navires non identifiés. En analysant les données AIS et les caps, le logiciel peut automatiquement identifier les bateaux qui ne sont pas autorisés à pénétrer dans une zone définie. Des messages peuvent être envoyés afin d’informer les équipages qu’ils entrent dans une zone protégée et qu’ils doivent changer de route.

ais-fr

Découvrez notre vidéo de démonstration du logiciel TZ Coastal Monitoring ci-dessous :

Enregistrer et rejouer des évènements :

Toutes les données récoltées par TZ Coastal Monitoring peuvent être enregistrées et rejouées à n’importe quel moment. Grâce à cette fonctionnalité, il est possible de voir ou revoir chaque évènement passé et ainsi analyser toutes les opérations qui ont eu lieu dans une zone donnée. Des mesures préventives peuvent alors être mises en place pour optimiser les contrôles et avoir un suivi optimal des évènements.

Intégration de caméras de surveillance :

Les navires présentant un risque peuvent être filmés via un système de caméras, automatiquement contrôlées par TZ Coastal Monitoring. Les champs de vision de chaque caméra peuvent être affichés directement sur la carte et un tracking vidéo peut être mis en place pour examiner précisément les situations à risque.

TZ Costal Monitoring, une solution de surveillance adaptée à toutes les circonstances :

TZ Costal Monitoring est utilisé par un grand nombre de sociétés ou institutions qui souhaitent mettre en place un système de surveillance avancé : plateformes pétrolières, fermes piscicoles, ports et marinas, … Le logiciel à la pointe de la technologie garantit une gestion et un contrôle optimal des infrastructures dans toutes les situations.

Plus d’informations sur le logiciel TZ Costal Monitoring :

tz_cm_bouton

Advertisements